• Bureaux et entrepôt 0033 (0)5 53 70 22 38

FAITS SUR BURUNDI

Secteur:
27.830 km² (360.000 km²)
Habitants:
9 Mio. (82 Mio.)
Espérance de vie:
48,5 ans (79 ans)
Médecins pour 100 000 habitants:
3 (337)
Mortalité infantile:
60 de 1.000 (4 de 1.000)
La mortalité infantile jusqu'à 5 ans:
190 de 1.000 (5 de 1.000)
Le taux de scolarisation à l’école élémentaire:
60% (100%)
Enfants qui finissent le CM2:
67% (100%)
Analphabètes:
41% (0.5%)

FAITS AU SUJET DE WORLD VISION ALLEMAGNE E.V.

Date de création:
1979
Total retour 2013:
80,5 million d'Euros
Projets en cours:
Opérant dans 50 pays
Travaux de développement:
Aide durable pour Self-Help
Vision et valeurs:
Les valeurs chrétiennes sont considérées comme la base pour le réseau mondial de World Vision. Bâtir un monde meilleur pour les enfants.
Relations internationales:
OMS, UNICEF, le HCR (Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés), l’ECOSOC (Conseil économique et Social)
Éminents partisans:
Peter Maffay, Judith Rakers, Judy Bailey, Wolfgang Niedecken et beaucoup d’autres.

Collaboration de Mosca avec World Vision e.V.

Nous travaillons pour l’éducation en Cankuzo !

Depuis 2011, Mosca a soutenu un projet éducatif avec World Vision dans le district de Cankuzo dans les plaines de l’est du Burundi, une des régions les plus pauvres du pays. Le projet de World Vision a pour but d’améliorer l’enseignement primaire donnant des possibilités de lecture pour les enfants de Cankuzo.

 « Grâce au soutien financier de la société Mosca et d’autres en Allemagne, nous avons obtenu beaucoup : en étroite collaboration avec les populations locales très impliquées, nous avons déjà construit et équipé une école primaire avec six salles de classe dans deux bâtiments accessibles aux handicapés, des sanitaires, une salle des enseignants, des blocs d’appartements pour les enseignants et une petite bibliothèque dans Gatete. L’école offre l’espace pour environ 500 étudiants et est considérée comme une pièce maîtresse dans l’ensemble de la région. En outre, nous avons établi une bibliothèque multigénérationnelle avec deux salles de lecture, une réception, des toilettes et une salle de stockage, à Cankuzo. La bibliothèque est utilisée par les jeunes et moins jeunes », rapporte World Vision.

Situation de départ

Le Burundi est un pays peuplé, petit et dense en Afrique orientale. C’est l’un des pays les plus pauvres au monde. L’histoire du Burundi se caractérise par des conflits de deux ethnies Hutu et Tutsi. La guerre civile a fait des ravages en 1994, et malgré un accord de paix en 2000, la violence a continué sans cesse. Des centaines de milliers de personnes ont été tuées. Depuis 2009, le pays s’est stabilisé, mais les traces de la guerre sont encore visibles – en particulier dans le système éducatif ! Beaucoup de bâtiments scolaires et d’importantes infrastructures ont été détruites et n’ont pas été reconstruites. Un bon nombre de professeurs qualifiés se sont enfuis et ne sont jamais revenus.

 Mesures prévues (probablement jusqu’en 2017):

  • Expansion de l’école primaire de Kigamba (3 salles de classe, salle de lecture, installations sanitaires, extension de l’administration de l’école)
  • Transfert de compétences pédagogiques et didactiques pour les enseignants, pour inspirer les élèves à la lecture
  • Des compétences en lecture des enfants seront vérifiées par des méthodes testées et axés sur l’enfant
  • Soutien du milieu périscolaire (adultes, tuteurs, voisins et membres de la Communauté) pour rendre la lecture attractive pour les enfants (par exemple des camps de lecture qui émergent de plus en plus dans les villages)
  • Des livres seront fournis pour que les gens apprennent à produire du matériel de lecture orientée et axés sur l’enfant et la vie réelle
  • Création de mini bibliothèques

Ce qui a été réalisé en 2014

En 2014, World Vision a construit un nouveau bâtiment en étroite collaboration avec les habitants locaux et l’administration scolaire : la nouvelle école primaire en Murehe.  Le bâtiment de la vieille école était en mauvais état et avec un espace pour 200 élèves. Le nouveau bâtiment scolaire a huit salles de classe spacieuses et un autre bâtiment pour l’administration de l’école. Les cours ne se déroulent plus par niveaux. Maintenant, tous les enfants peuvent apprendre en même temps selon leur niveau. Grâce à la construction de deux réservoirs d’eau, tous les élèves et les enseignants ont accès à de l’eau potable.  

Au début de la rentrée scolaire en septembre, le nouveau bâtiment de l’école a été ouvert de manière ponctuelle. Plus de 650 personnes de la région ont assisté à l’inauguration et ont exprimé leur gratitude et leur plaisir. Par ailleurs, déjà 233 garçons et filles visitent l’école primaire équipée et accessible aux handicapés. Il y a de plus en plus de plans pour l’avenir.

Septembre 2013 à août 2014 – ce qui a été réalisé:

  • L’école élémentaire avec 8 salles de classe, des installations sanitaires, un bureau de l’administration scolaire et une petite bibliothèque ont été construits et équipés
  • Mise en place des installations sanitaires et de deux réservoirs d’eau de pluie
  • Équipement pour le lavage des mains en face de toutes les salles de classe
  • Livraison d’environ 7 300 nouveaux livres pour des bibliothèques dans la zone du projet
  • Production d’environ 3 000 magazines (shellbooks) sur le site et distribués aux bibliothèques et aux camps de lecture
  • Formations de professeurs pour améliorer la qualité des enseignements (par exemple, soutien durable et création de la compétence des enfants en lecture)
  • Des classes spéciales pour expliquer l’importance de l’éducation et les droits des enfants, aux enseignants, étudiants et villageois

Les livres sont rares

Ces dernières années, des bibliothèques ont été construites et équipées avec du nouveau matériel de lecture. Nos employés évaluent la lecture potentielle avec l’aide d’une analyse approfondie en collaboration avec les enseignants et les représentants de l’administration scolaire. Nous avons également acquis des livres manquants et les avons fait livrer aux bibliothèques.

Beaucoup de livres ont été importés de l’étranger car ils n’étaient pas disponibles sur le marché local. Il n’y a qu’une seule boutique en ligne et aucun secteur de l’édition dans tout le pays.

Environ 3000 personnes utilisent la bibliothèque chaque mois maintenant. Enfants d’âge préscolaire, enfants des écoles élémentaires et des jeunes de l’école secondaire, enseignants, et employés des collectivités locales, mais aussi adultes et voisins se classent parmi les utilisateurs de la bibliothèque. La plupart d'entre eux viennent pour la lecture et l’apprentissage mais certains par curiosité car la bibliothèque est un lieu magnifique et passionnant où il y a un monde de nouveauté pour explorer et lire des livres, des bandes dessinées et d’autres, ce qui invite à fouiller et à rêver.

Social Bookmarks